Le Bureau Exécutif du Parti Social Démocrate (PSD) a tenu sa réunion hebdomadaire le mercredi 02 Juin dernier à son Siège National sis à l’ancienne SOBRAGA à Libreville.
Deux (2) points étaient inscrits à l’ordre du jour :

Le Président PSD, Pierre Claver Maganga Moussavou en tête à tête avec la premier ministre, chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka, a fait le Compte rendu de l’audience accordée au Président du Parti par Madame le Premier Ministre et Divers.

Concernant le premier point, le Président Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU a indiqué les cinq (5) préoccupations soulevées lors de cette rencontre avec Madame Rose Christiane OSSOUKA RAPONDA, Premier Ministre, à savoir :

1. La situation critique de la ville de Mékambo suite au conflit homme/faune, ressenti sur l’ensemble du territoire national. 2. La pandémie de la COVID19. 3. La situation des routes nationales et des voiries du Grand Libreville. 4. Le financemnt des partis politiques. 5. La Grande initiative concernant la gestion transparente, équitable et apaisée des élections et résultats électoraux.

FORMATEURS MCCA

Sur les événements de Mékambo, le Président a relevé qu’un membre du PSD étant impliqué, il fallait s’enquérir de la situation et donner son point de vue afin de ramener le calme et la cohésion sociale tout en déplorant ce qui s’y est passé, notamment les morts d’hommes et, souhaiter la libération du Maire et du Président du Conseil Départemental ainsi que l’indemnisation des populations victimes des pachydermes.

En somme, le Gouvernement devrait trouver des solutions durables face à un problème qui préoccupe au plus haut point les populations gabonaises rurales.

PARTICIPANTS FORMATION MCCA

Sur la pandémie de la COVID19, le Président a relevé pour les regretter, les difficultés traversées par les populations suite au confinement ayant entraîné le ralentissement des activités économiques quand elles n’ont pas mis simplement la clef sous le paillasson pour certaines, notamment dans l’hôtellerie-restauration, les métiers du spectacle et de la nuit et, les transports pour lesquels il a souhaité une fiscalité allégée pour les licences transport et, une réduction de la facture d’eau et d’électricité.

En dépit de l’allègement de l’horaire du couvre-feu et des opérations de vaccination volontaire en cours, le Président Pierre Claver MAGANGA MOUSSAVOU a recommandé au Gouvernement la plus grande prudence car, la vaccination n’est pas une garantie totale contre les contaminations, d’où la nécessité de maintenir tous les gestes barrières.

Il a aussi recommander l’ouverture des frontières CEMAC.

S’agissant des routes nationales et voiries du Grand Libreville et notamment celles d’Akanda, le Président a proposer de recourir à l’expertise du Génie Militaire afin de soulager un tant soit peu, les usagers et riverains.

Concernant le Financement des partis politiques, le Président a déploré le non respect par le Gouvernement, des dispositions légales pertinentes en la matière, depuis 2015. Ce ne sera que justice si le Gouvernement s’y conformait.

Enfin, sur la « Grande initiative concernant la gestion transparente, crédible et apaisée des élections politiques et de leur résultats », le Président a fait un exposé sur ce qui doit être fait, de façon consensuelle, afin d’éviter les contestations avec leur lot de vandalisme et de destruction voire de pertes en vies humaines. C’est pourquoi le Conseil National de la Démocratie (CND) devra être réellement impliquée, en tant que structure d’atténuation des conflits électoraux aux côtés du Centre Gabonais des Élections (CGE) avant toute transmission des résultats à la Cour Constitutionnelle.

Aucun divers n’ayant été enregistré, le Bureau Exécutif a pris acte dudit compte rendu et félicité, vivement le Président pour cette rencontre salutaire pour le pays.

LE BUREAU EXÉCUTIF DU PSD.