Jeudi 10 juin 2021, les volontaires légalistes de la Croix-Rouge gabonaise venus massivement assister aux mouvements d’humeurs ont été déguerpis comme des malpropres par la police gabonaise anti-émeute sur instruction de la présidente intérimaire, candidate à sa propre succession, Véronique Tsakoura puisqu’il s’agit d’elle.

Tenant à tout prix à imposer sa seule candidature au scrutin de ce samedi 12 juin 2021, Véronique aurait perdu son contrôle en s’entêtant à fouler au sol les principes de base du mouvement humanitaire, favorisant ainsi, le copinage, la discrimination, le rejet arbitraire de la candidature de sa potentielle rivale, Habiba Issa. Une situation qui laisse voir, le conflit d’intérêt, car étant juge et partie, cette dernière a poussé à bout les volontaires à nanifester par ce mouvement d’humeurs.

Les volontaires dénoncent notamment le fait que la Présidente intérimaire, candidate à l’élection, soit en même temps la principale organisatrice du processus électoral. Selon les manifestants, «on ne peut pas être juge et partie. » Ils demandent donc sa démission, afin qu’elle soit au même pied d’égalité avec les autres candidats, ses concurrents.

Dina Ibouanga Madeké, Présidente Provinciale de la Croix-Rouge Estuaire.

FORMATEURS MCCA

Pour la présidente Provinciale de la Croix-Rouge Estuaire, à la veille de ces élections nationales, le Ministère de tutelle doit prendre ses responsabilités, avant qu’il ne soit trop tard, afin de sauver l’image de cette organisation internationale au Gabon.
« Nous disons non aux élections truquées. Nous avons observé plusieurs irrégularités dans le processus électoral. Nous avons saisi le CND et Ministère de tutelle est au courant de ce qui se passe. Les volontaires ont des droits et nous sommes là pour les revendiquer ce matin », a dénoncé Dina Ibouanga Madeké, Présidente Provinciale de la Croix-Rouge Estuaire.

Alors que dans quelques heures aura lieu l’assemblée générale élective de la croix-rouge Gabonaise, les tensions montent, les volontaires crient déjà au truquage, pour l’heure, des questions restent suspendues aux lèvres des volontaires: Que ce passe-t-il au juste ? La Croix-Rouge Gabonaise appartiendrait-elle à certains individus ? Pourquoi ce désordre ?

PARTICIPANTS FORMATION MCCA

Nous y reviendrons…