Du 2 au 5 juillet 2024, Brazzaville, en République du Congo, accueillera la Première Conférence Internationale sur l’Afforestation et le Reboisement. Sous le très haut patronage de Son Excellence Monsieur Denis Sassou N’Guesso, Président de la République du Congo, cette conférence réunit plus de 2 000 participants, dont des chefs d’État, des ministres, des organisations internationales, des ONG et la communauté scientifique mondiale.

En dépit des engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris, le dérèglement climatique s’accélère, particulièrement en Afrique, continent vulnérable face aux risques climatiques. Le sixième rapport du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC), publié en février 2022, met en lumière l’urgence d’actions concrètes pour contrer ces impacts.

Le lancement de la « Décennie Mondiale de l’Afforestation » par la République du Congo en novembre 2022, lors de la COP27, et son adoption par l’Union Africaine sous le label de « Décennie Africaine et Mondiale d’Afforestation», illustrent la nécessité de renforcer les efforts mondiaux en matière de préservation et d’expansion des forêts.

Objectifs de la Conférence

La Conférence vise à définir une stratégie mondiale pour augmenter la superficie forestière grâce à la coopération internationale. Cette stratégie inclut :

Accroître la capacité de séquestration de carbone. Préserver les habitats et la biodiversité. Maximiser la production des biens et services fournis par les forêts.

Rosalie Matondo, Ministre de l'économie forestière du Congo

Mme Rosalie Matondo, Ministre de l’économie forestière du Congo

Présentations et Résultats Attendues
Les présentations couvriront l’état des lieux de l’afforestation et du reboisement, les enjeux climatiques et environnementaux, et les solutions scientifiques innovantes. L’adoption d’une stratégie mondiale, d’une déclaration sur l’afforestation et le reboisement, ainsi que la désignation d’un organe de suivi des recommandations de la conférence sont parmi les résultats attendus.

La conférence se déroulera en trois segments :

Sessions des experts (2 jours)
Segment ministériel (1 jour)
Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement (1 jour)
Un planting symbolique de 10 hectares marquera la fin de l’événement, illustrant l’engagement du Congo en matière d’afforestation.

Financement et Communication
Le budget de la conférence couvrira les frais de secrétariat, de transport, de repas, d’hébergement, de sensibilisation et de communication. Des contributions financières seront recherchées auprès des gouvernements, des partenaires techniques et financiers, des donateurs et des bailleurs de fonds. La communication sera assurée par une agence spécialisée sous l’égide du Secrétariat de la Conférence.

Nicaise Moulombi, Président du Roscevac Gabon

Nicaise Moulombi, Président du Roscevac Gabon attendu à cette première conférence Internationale sur l’Afforestation et le Reboisement à Brazzaville 

Avec une participation active du ROSCEVAC, dirigé par Nicaise Moulombi du Gabon, et de ses démembrements, cette rencontre à Brazzaville s’annonce prometteuse. À cet effet, un appel à la communauté nationale et internationale sera lancé par le président du Réseau des Organisations de la Société Civile pour l’Économie Verte en Afrique Centrale et le Secrétariat Permanent de la Société Civile du Congo le 3 juillet à Brazzaville, en soutien à la première conférence pour une prise de conscience de l’urgence climatique.

La Première Conférence Internationale sur l’Afforestation et le Reboisement appelle ainsi à une mobilisation mondiale pour la préservation des forêts, un élément crucial dans la lutte contre le changement climatique et la promotion du développement durable.