À peine quelques mois d’existence, le président du Parti des Républicains Démocrates (PRD), procède déjà à l’installation des cellules de base de son parti dans les arrondissements de la province de l’estuaire, et ce fut le cas dans le 2e arrondissement de Libreville, le samedi 5 juin dernier.

Pour ne pas perdre de temps, les membres du PRD se mobilisent depuis deux semaines sur le terrain pour procéder à l’installation des cellules de base dudit parti politique. Le président de ce nouveau parti est tout à fait conscient de l’importance d’investir le terrain, car ,dit-il, « nous estimons qu’un parti lorsqu’il se met en place, il doit investir le terrain. La politique c’est une question de terrain.»

C’est pourquoi ils s’étaient rassemblés dans le deuxième arrondissement de Libreville, le samedi dernier, pour installer leurs cellules dans cet arrondissement. Et dans la suite, ils comptent se rendre dans le 6e arrondissement de la capitale gabonaise, conformément à leur calendrier d’activité politique.

Pour Constant Oyono, le travail d’installation de cellules de base est accompagné par un travail d’adhésion. Selon lui, le ministère de l’intérieur les aurait demandé de rassembler neuf (9) mille signatures, et «ces signatures il faut les avoir sur l’ensemble du territoire national.». Après l’étape de la province de l’estuaire, ils se rendront à l’intérieur du pays pour d’autres implantations de cellules.

FORMATEURS MCCA

Le PRD est un parti qui ne manque pas d’ambitions. Il vise la conquête de toutes échéances électorales. Car il «ambitionne de conquérir le pouvoir à tous les niveaux.» Cette conquête peut se faire seul ou s’alliant avec d’autres partis. Mais, pour le moment, il se définit comme un parti centriste.

«Nous sommes un parti centriste. Nous ne sommes ni de la majorité, ni de l’opposition. Tout au moins pour le moment.», a déclaré le président du PRD, Constant Oyono.

PARTICIPANTS FORMATION MCCA

Pour l’instant, ils souhaitent apporter au Gabonais un nouveau discours. En d’autres termes, ils veulent changer de paradigme, comme l’affirme le leader du PRD, «Gouverner c’est penser aux populations. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.», dit-il.

AYMARD Lelengui