Visiblement l’intérêt au fauteuil de président de la ligue de Football de l’Estuaire est une extrême importance, puisque le président du réseau du cœur en même temps vice président du centre de formation Mounana s’est également mêlé à cette élection qui souligne lors et déjà les insuffisances de certains candidats à tenir le cap contre vents et marées. Selon lui, il n’y a pas urgence à une anticipation de ce scrutin du 26 juin prochain.

Le président footballeur par occasion n’est pas allé par le dos de la cuillère en déclarant  »face à cette mascarade orchestrée depuis la maison Alexandre Samba il faut rétablir le respect des textes et la culture de la gouvernance. Cela passe par 5 paliers à franchir.

De mes propositions, premièrement, convoquer régulièrement des assemblées générales dans chacune des ligues pour ainsi procéder au toilettage des statuts car ceux ci contiennent des nombreuses incohérences et contradiction.

Deuxièmement, annuler l’existence des codes électoraux pondus ça et là en catimini et consacrer uniquement le code électoral applicable au niveau fédéral et qui code en son sein des dispositions qui s’étendent également aux ligues pour ce qui concerne les processus électoraux de celles ci.

FORMATEURS MCCA

Troisièmement, mettre en place des commission électorales et de recours de façon concomitante pour prévoir des élections aux dates de fin de mandat des comex pas avant pour dérouter les adversaires.

Quatrièmement, convocation des assemblées générales des ligues afin de valider les commissions électorales conformément aux statuts et code électoral fédéral.

PARTICIPANTS FORMATION MCCA

Cinquièmement, une fois les commissions électorales validées celles-ci peuvent conformément aux processus électoral contenu dans le code électoral établir le calendrier.

Il poursuit son exposé  »Mettre l’église au centre du village pour moi c’est avoir la lucidité et la sagesse de ne pas précipiter les choses et passer par les 5 étapes majeures que je viens d’évoquer. »

Pour finir Blanchard Paterne Andoume envoie un message plein de rage à ceux qu’il estime être des opposants à la bonne gouvernance en faisant ressortir ses cours datant de philosophie  »la sagesse de l’homme prudent, c’est l’intelligence ; la folie des insensés c’est ka tromperie »

Par/Fabrice Guitrie