Ce lundi 10 mais s’est ouvert dans la circonscription de Libreville, les travaux de la task force initié par le ministre des sports Franck Nguema en collaboration avec la fédération gabonaise de football, la linaf. L’ensemble des experts convoqués ont quasiment douze (12) pour tenter de sortir le championnat national 1 & 2 de son épilepsie de ces assises placées sous le haut patronage du président gabonais Ali Bongo Ondimba ouvert par son premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda.

Comme prévues, et ce malgré des vives contestations de certains groupes écartés les assises du championnat national de football ce sont ouverts avec une première journée qui a accusée du retard. Ensemble mettre en place une nouvelle dynamique de la relance du championnat national de première et deuxième division, le ministre des sports finalement baptisé ministre des Panthères espère à la modernisation d’un cadre qui favorise la pratique effective sans bombe à retardement et des présidents des clubs kamikazes.

Dix (10) commissions sont attendues à la plus haute des efficacités de leurs réflexions sur des pistes de solutions pouvant concourir à cette modernisation du football gabonais qui pourrait également sauver le bilan mitigé du ministre actuel qui a plus été proche des  »A » du football que n’importe quel discipline ressemblant à une conspiration contre les sports de bas étage.

Il s’agira pour les experts de ses travaux de peaufiner certains aspects comme la formation, le financement des clubs, la bonne gouvernance, les statuts et compétitions, promotion du football féminin, un modèle économique et social du championnat, reconversion des sportifs, suivi médical des athlètes, lutte contre le dopage avec objectif la relance du championnat.

FORMATEURS MCCA

Le ministre et ses invités ont jusqu’au 22 mai prochain pour prendre les bonnes décisions impopulaires soient elles pour le bon fonctionnement du football gabonais.

Par/Fabrice Guitrie